Centre pour l'excellence

  • Lignes directrices de l'AISS:
  • Technologies de l'information et de la communication

Centre pour l'excellence

  • Lignes directrices de l'AISS:
  • Technologies de l'information et de la communication

Technologies de l'information et de la communication -
B.3. Technologies mobiles

Cette section des Lignes directrices concerne les différents types de services mobiles que les institutions de sécurité sociale peuvent offrir et leur répercussion sur les plans technologique et organisationnel. Ceux-ci peuvent varier selon le niveau de déploiement préalable des technologies mobiles dans le pays et l’institution concernés. Les cinq lignes directrices ci-dessous aideles responsables du développement des services mobiles à se concentrer sur les décisions techniques à prendre et les choix à faire. Elles tiennent compte des réussites des institutions de sécurité sociale et autres, et de toutes les technologies actuellement disponibles.

Le premier objectif de ces lignes directrices est d’aider le personnel du service TIC dans les institutions de la sécurité sociale. Elles visent les particularités des différents types de services possibles, en tenant compte du degré de complexité et de développement atteint par les institutions dans leur utilisation des services mobiles ainsi que l’évaluation des systèmes, leur maintenance et leur coût, et les possibilités qui existent d’introduire de nouveaux services en s’appuyant sur ceux déjà existants. Les gestionnaires des institutions de sécurité sociale tiendaussi compte des recommandations énoncées dans ces lignes directrices en raison de leurs conséquences potentielles en ce qui concerne l’offre de services et les coûts liés à leur entretien. Enfin, ces lignes directrices amènepeut-être les équipes techniques chargées de concevoir et de mettre en œuvre les services mobiles à adapter leurs capacités à de nouveaux besoins qu’elles les aideà définir.

Trois éléments principaux sont indispensables à la mise en œuvre de services mobiles en matière de sécurité sociale:

  • les dispositifs du point de vue des usagers. Les usagers potentiels de ces services sont non seulement les bénéficiaires des prestations, mais aussi les gestionnaires de la sécurité sociale et les employeurs. Les caractéristiques et les fonctionnalités de ces dispositifs sont donc d’une grande importance, étant donné qu’ils pourraient limiter le type de services auxquels ils peuvent accéder;
  • les infrastructures serveurs. En tant qu’élément central des services fournis, les serveurs des institutions devraient intégrer les nouveaux services mobiles en plus des services déjà existants, tout en garantissant la cohérence des données et l’interaction avec les serveurs externes et les dispositifs offerts aux usagers;
  • les fournisseurs des services externes. Des serveurs opérés par des fournisseurs externes sont souvent nécessaires à l’exploitation des services mobiles complexes, lesquels reposent sur une combinaison des capacités des autres fournisseurs.

Ces lignes directrices s’appliquent à toutes les institutions quel que soit leur niveau d’utilisation des technologies étant donné qu’elles permettd’évaluer les services mobiles déjà mis en place, mais aussi d’orienter le développement de services plus avancés.

En adoptant ces lignes directrices, chaque institution devrait élaborer son propre plan de développement des services mobiles, adapté à ses besoins, lequel tiendra compte des conseils des spécialistes des technologies concernées ainsi que de ses caractéristiques institutionnelles.