Centre pour l'excellence

  • Lignes directrices de l'AISS:
  • Technologies de l'information et de la communication

Centre pour l'excellence

  • Lignes directrices de l'AISS:
  • Technologies de l'information et de la communication

Technologies de l'information et de la communication -
Ligne directrice 92. Interopérabilité de l’e-santé à l’échelle institutionnelle, nationale et internationale

Les applications électroniques de santé variées de l’institution sont interconnectées grâce à des mécanismes d’interopérabilité standardisés, associés à des flux d’informations continus pour une complémentarité des services, sans contradiction ou doublon de données. Tous ces éléments fonctionnent en harmonie avec le système d’information de la sécurité sociale, les prestations d’invalidité (le cas échéant), les services de santé nationaux et/ou l’architecture de l’assurance maladie nationale.

L’interopérabilité de l’e-santé couvre l’interaction des systèmes institutionnel, national et international.

Mettre en œuvre des normes et des systèmes de codage internationaux, reconnus et établis, dès la première phase de développement ou de déploiement des programmes. Les spécifications internationales HL7 guident les paquets d’informations, la communication entre deux parties, le choix du langage et de la structure, ainsi que les types de données pour une intégration fluide des données entre les systèmes. DICOM (Digital Imaging and Communications in Medicine) est la norme internationale de transmission, stockage, extraction, impression, traitement et affichage des informations d’imagerie médicale. LOINC est la norme universelle pour identifier les mesures, observations et documents de santé. SNOMED CT est une nomenclature systématisée de termes cliniques. Ces outils permettent à l’institution d’être intégrée au sein des systèmes nationaux de services et/ou d’assurance de santé.