Comprendre la sécurité sociale

La sécurité sociale: Un droit humain fondamental

Le développement de programmes et systèmes de sécurité sociale est l'une des réalisations les plus marquantes du XXe siècle dans le domaine de la politique sociale. Le renforcement et l'extension de la sécurité sociale n'en restent pas moins d'importants défis à relever au cours des prochaines décennies.

Qu'est-ce que la sécurité sociale?

La  sécurité sociale peut se définir comme tout programme de protection  sociale créé par la législation ou quelque autre disposition obligatoire  visant à fournir aux citoyens un certain degré de sécurité lorsqu'ils  sont confrontés aux risques vieillesse, survivants, incapacité,  invalidité, chômage ou enfants à charge. Ces programmes ou dispositions  peuvent également inclure l'accès à des soins médicaux  curatifs ou  préventifs.

Selon  la définition de l'Association internationale de la sécurité sociale,  la sécurité sociale peut inclure des programmes d'assurance sociale, des  programmes d'assistance sociale, des programmes universels, des  mutuelles, des fonds de prévoyance nationaux et d'autres dispositions, y  compris des systèmes orientés vers le marché qui, conformément avec la  législation ou la pratique nationales, constituent une partie du système  de sécurité sociale d'un pays.

Un droit universel

Les premiers programmes de sécurité sociale basés sur l'assurance obligatoire ont été établis en Europe à la fin du XIXe siècle. Ce n'est toutefois qu'au cours du XXe siècle, que des programmes nationaux de sécurité sociale se sont développés à travers le monde, en particulier à la suite de la décolonisation et de la création de nouveaux Etats indépendants après la seconde guerre mondiale. Le développement de la sécurité sociale a également été soutenu par divers conventions et instruments internationaux, et la reconnaissance de la sécurité sociale en tant que droit de l'homme fondamental a été consacrée par la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Dans un petit nombre de pays, par exemple l'Allemagne et le Brésil, la sécurité sociale est un droit garanti par la Constitution. Aujourd'hui, la plupart des pays disposent d'un système ou un autre de sécurité sociale. Les types de programmes les plus courants à l'échelon mondial sont les pensions de vieillesse, d'invalidité et de survivants, suivis par les programmes de prestations en cas d'accidents du travail et de maladies professionnelles, de maladie et de maternité, d'allocations familiales et de chômage.

Accès limité

Selon les estimations disponibles, environ 50 pour cent de la population mondiale a accès à une forme ou une autre de sécurité sociale, tandis que 20 pour cent seulement bénéficie d'une couverture suffisante par la sécurité sociale.

La nécessité d'élargir cette couverture est donc un défi crucial pour les organisations de sécurité sociale de toutes les régions. Or cela ne peut se faire qu'en traitant dans le même temps un certain nombre de questions politiques de plus grande portée, notamment le vieillissement des populations, l'évolution des structures familiales, les impacts de la mondialisation économique, la croissance du marché du travail informel, et les développements épidémiologiques et environnementaux.

La sécurité sociale est essentielle au développement social et économique à long terme

L'importance sociale des systèmes de sécurité sociale pour la collectivité est à présent largement reconnue, alors que l'importance économique des systèmes de sécurité sociale est loin de faire la même unanimité. Malgré tout, l'idée selon laquelle les systèmes de sécurité sociale devraient être considérés comme un facteur productif pour le développement économique est en train de gagner du terrain.

L'histoire de la sécurité sociale en Europe s'avère particulièrement instructive pour faire valoir l'importance économique de la fourniture d'une sécurité sociale. De nombreux pays européens ont mis sur pied des programmes de sécurité sociale au tout début de leur développement, avant même de devenir des sociétés riches. L'histoire européenne prouve aussi que des économies performantes et des systèmes de sécurité sociale efficaces peuvent croître harmonieusement, et que ces derniers ne constituent en rien un obstacle aux premières. Il est évident que tous les pays doivent développer leurs systèmes de sécurité sociale en fonction de leurs situation et besoins socio-économiques propres. Toutefois, si l'on se fonde sur l'expérience européenne, le message pour les pays en développement est clair: des systèmes de sécurité sociale efficaces et bien organisés sont essentiels au développement social et économique à long terme.

Une sécurité sociale dynamique pour mieux aborder l'avenir

L'AISS encourage l'adoption du concept de sécurité sociale dynamique (SSD) consistant à promouvoir l'utilisation, de façon novatrice, de politiques de sécurité sociale intégrées, prospectives et prévoyantes, ayant pour but à court terme la mise sur pied d'organisations de sécurité sociale. L'idée à la source de cette approche est que des organisations efficaces et bien gérées sont vitales pour la crédibilité de la sécurité sociale et au bout du compte pour sa durabilité. Sur la base de cette première étape, le concept de SSD vise, à plus long terme, à faire en sorte que dans tous les pays la population ait un accès universel à des prestations de base en espèces et aux soins de santé primaires.

La sécurité sociale n'a jamais cessé de s'adapter tout au long de son histoire. Mais aujourd'hui, après plus d'un siècle d'existence, le principal défi qu'il lui reste toujours à relever est de traduire dans la pratique la notion du droit à la sécurité sociale pour tous.