Section de prévention

Comité international de l’AISS pour l’éducation et la formation à la prévention

Section de prévention

Comité international de l’AISS pour l’éducation et la formation à la prévention

Le Comité international de l’AISS pour l’éducation et la formation à la prévention se voue à améliorer la sensibilisation des individus aux risques qu’ils sont susceptibles de rencontrer et à leur permettre de contribuer à la prévention des accidents.

Objectifs

Un grand nombre d’acteurs sont impliqués dans la prévention des accidents du travail et maladies professionnelles: les décideurs, les techniciens et ingénieurs de sécurité, les hygiénistes du travail, les représentants du personnel, les opérateurs à leur poste de travail... Tous ont besoin d’une formation en matière de prévention des risques professionnels afin de ne pas se contenter de transmettre les «règles de prévention».

Le Comité pour l’éducation et la formation à la prévention vise à améliorer la sensibilisation des individus aux risques qu’ils sont susceptibles de rencontrer ou de faire peser sur les autres, et à leur permettre de contribuer à la prévention des accidents et des atteintes à la santé.

La formation doit commencer en même temps que l’apprentissage du métier et doit être basée sur une éducation générale à la prévention de tous les risques liés aux activités humaines. Le Comité pour l’éducation et la formation à la prévention examine les différents aspects de cette éducation et de cette formation, en se concentrant plus particulièrement sur les aspects pédagogiques, conceptuels et méthodologiques de la prévention des risques.

Par le biais de colloques, groupes de travail, séminaires et publications, il s’efforce de promouvoir la formation et l’éducation en matière de prévention des risques professionnels au sein des entreprises, des écoles et des universités.

Pour davantage d’informations, veuillez consulter le règlement du Comité pour l’éducation et la formation à la prévention.

Structure

Le Comité est composé de membres. Ses deux organes exécutifs sont l’Assemblée générale et le Bureau.

Le Bureau du Comité gère les affaires courantes et développe son programme d’activités. Il est élu par les membres du Comité lors de l’Assemblée générale et est composé d’un Président, de trois Vice-présidents et d’un Secrétaire général.

L’Assemblée générale est composée des membres du Comité et se réunit une fois tous les trois ans. Les membres sont habilités à proposer des thèmes qu’ils souhaitent aborder dans le cadre du programme de travail du Comité.

Le Comité est financé par les cotisations des membres, qui sont fixées par le Bureau.

Membres du Bureau

Président

Alan Stevens
Institution de la sécurité et de la santé au travail (Institution of Occupational Safety and Health - IOSH)
Royaume-Uni

Vice-présidents            

Gabriele Pappai
PDG
Assurance sociale allemande des accidents du travail et maladies professionnelles, Caisse de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Deutsche Gesetzliche Unfallversicherung – Unfallkasse Nordrhein-Westfalen)
Allemagne

Dr. Doo Yong Park
Agence coréenne pour la santé et la sécurité au travail (Korea Occupational Safety and Health Agency - KOSHA)
République de Corée

Sook Shim
Agence coréenne pour la santé et la sécurité au travail (Korea Occupational Safety and Health Agency - KOSHA)
République de Corée

Secrétaire générale

Gisela Derrick              
Institution de la sécurité et de la santé au travail (Institution of Occupational Safety and Health - IOSH)
Royaume-Uni

Groupes de travail

Pour atteindre ses objectifs, le Comité pour l’éducation et la formation à la prévention crée des groupes de travail, organise des colloques en lien avec des thèmes généraux ou méthodologiques, et publie les comptes rendus et rapports des colloques.

Les groupes de travail sont établis sur décision du Bureau du Comité, qui a également le pouvoir de mettre un terme à leurs activités. Les groupes de travail sont présidés par l’une des organisations participantes, qui nomme un de ses membres en tant que Président.

Les objectifs et les programmes d’activités des groupes de travail sont soumis par le Président au Bureau du Comité pour approbation. Les membres du Comité pour l’éducation et la formation à la prévention sont libres de participer aux groupes de travail de leur choix, via le Secrétariat du Comité.

Groupe de travail 5 (WG 5) «Formation à la santé et la sécurité: de l’école au travail»

Mandat

Collecter, partager et promouvoir les bonnes pratiques en matière d’éducation et de formation à la santé et à la sécurité pour les jeunes, de l’école au travail; trois aspects doivent être abordés: l’éducation, la formation et l’intégration au sein de la population active.

Projets

Produire une publication intégrant les principes, objectifs et actions des trois documents suivants:

  • le Protocole de Québec pour l’intégration de compétences en santé et sécurité au travail (SST) dans l’enseignement et la formation professionnels et techniques;
  • la Déclaration de Berlin pour le développement d’une culture de la prévention en matière de santé et sécurité: de l’école au travail;
  • la Charte de Lisbonne, Vers une stratégie d’accueil et d’accompagnement des jeunes travailleurs en matière de santé et de sécurité.

Groupe de travail 6 (WG 6) «Stratégies de développement»

Mandat

Aider les pays et plus particulièrement les pays en développement à garantir que les institutions concernées assument la responsabilité d’intégrer les compétences en santé et sécurité au travail dans les programmes d’éducation et de formation.

Le Protocole de Québec fournit un cadre qui permet aux pays d’appliquer une orientation spécifique commune en matière d’intégration des compétences liées à la prévention des risques d’accidents et des maladies professionnelles dans leurs programmes éducatifs.

Comment pouvons-nous rapprocher ces communautés? Le Comité peut aider certains pays et États à établir un partenariat après adoption des principes du Protocole de Québec. C’est la raison pour laquelle le Groupe de travail 5 (WG5) est chargé de promouvoir le Protocole et de garantir son application en parallèle des efforts de réaménagement des programmes éducatifs.

Le Groupe de travail 6 (WG6) peut contribuer à chacune des étapes du processus, en aidant les pays qui souhaitent ajuster leur propre situation afin de mettre en œuvre les principes et mesures du Protocole et d’améliorer leurs outils méthodologiques à cette fin.

Projets

  • Promouvoir les produits développés et élaborés par l’AISS au fil des ans (comités et groupes de travail) et améliorer la sensibilisation à l’éducation et à la formation en matière de prévention dans la région concernée (région, État, province); Protocole de Québec, Déclaration de Berlin, Charte de Lisbonne.
  • Promouvoir les outils pratiques et les bonnes pratiques mis en place par les institutions membres de l’AISS.
  • Établir un projet pilote avec une organisation sans but lucratif au Brésil (État de Pernambouc) pour la mise en œuvre d’un modèle d’intégration de la SST dans l’éducation et la formation en matière de prévention.

Groupes de travail «Experts»

Le mandat est en cours d’examen.