Structures régionales

Bureau de liaison pour le Cône Sud des Amériques

Structures régionales

Bureau de liaison pour le Cône Sud des Amériques

Le Bureau de liaison de l’AISS pour le Cône Sud des Amériques favorise la coopération régionale en matière de sécurité sociale et le travail en réseau, et soutient l’AISS en promouvant les produits et services de l’Association, en organisant des événements et en facilitant l’échange de bonnes pratiques entre les institutions de sécurité sociale de la région.

Agissant en tant que canal de communication entre la région et le Secrétariat général de l’AISS, le Bureau de liaison pour le Cône Sud des Amériques recueille des informations sur les intérêts et les besoins spécifiques des pays de la région, et participe à l’élaboration d’un programme de renforcement des capacités adapté à ces pays.

Dans une région qui compte 70 millions d’habitants, environ 20 pour cent de la population aura 65 ans ou plus d’ici 2050, selon les prévisions.  Près de 50 pour cent de la population active travaillant dans le secteur informel, la sécurité sociale dans ces pays est confrontée à de nombreux défis actuels et futurs.

En ce qui concerne la couverture fournie par les régimes contributifs, le marché informel et le chômage ont un impact sur le recouvrement et les prestations. Les travailleurs du secteur informel et leurs familles peuvent avoir un accès limité aux prestations de santé et, compte tenu de l’absence de cotisations pendant un certain nombre d’années, bénéficier d’une pension réduite au moment de la retraite.

Des réformes des systèmes de retraite sont actuellement mises en œuvre ou en cours de discussion dans la région. Ces réformes visent à améliorer la stabilité financière des systèmes, la redistribution et les prestations. Une grande majorité des personnes âgées perçoivent une pension modeste qui ne peut satisfaire les besoins financiers de leur vie quotidienne en cas de maladie ou de recours aux soins de santé de base.

Des mesures ont été prises pour élargir l’accès à la protection sociale. Toutefois, garantir l’accès universel à la protection sociale nécessite d’intégrer les composantes contributives et non contributives, ce qui implique de surmonter des défis de taille en matière d’infrastructure institutionnelle et de financement, entre autres domaines.